Observatoire des relations euro-méditerranéennes

Rassemblant des chercheurs de plusieurs disciplines, l’OREM entend mener une réflexion sur le sens d’événements et de processus en cours liés aux relations euroméditerranéennes. Il a pour vocation d’observer et d’analyser des dynamiques et enjeux euro-méditerranéens dans une perspective heuristique mais aussi épistémologique au sens où ces dynamiques et enjeux déterminent les objets et les analyses scientifiques. L’OREM entend inscrire aussi la recherche scientifique dans un cadre plus large par des collaborations avec des acteurs non-académiques, dans des lieux peu investis par la recherche universitaire en sciences sociales (centres décisionnels, entreprises, associations…). Animé par un souci permanent de diffusion de la connaissance et d’échanges, l’observatoire souhaite enfin mener en outre une action pédagogique en relation avec des formations partenaires.

Conférence du 21 mars 2017

 

 « Islam et Europe : entre passé et présent »

À l’Institut culturel italien de Marseille

L’Europe et l’Islam : reflet de nos crispations hexagonales, porteuse d’une nouvelle espérance démocratique ? La « question musulmane » est devenue aujourd’hui centrale au sein de notre société, au point de saturer les débats politiques, médiatiques  et intellectuels. Elle fonctionne de plus en plus comme un réceptacle de nos angoisses et de nos crispations nationales mais aussi de nos  espérances face à un avenir socioéconomique incertain. Toutefois, ce prisme hexagonal ne permet de saisir qu’une partie de la réalité. D’une part, parce que les débats passionnés autour de l’islam ne concernent plus exclusivement la France mais se jouent désormais à l’échelle européenne. D’autre part, parce que les musulmans eux-mêmes, s’ils sont devenus des acteurs à part-entière des sociétés  nationales (France, Allemagne, Italie, Belgique, Espagne …), se projettent de plus en plus dans l’espace européen. Ainsi, l’Europe apparait-elle à la fois comme un miroir grossissant des crispations  hexagonales mais aussi comme un espace porteur d’un nouveau projet sociétal, où les citoyens de culture et/ou de religion musulmane contribuent à l’invention d’une « nouvelle citoyenneté ». Réunissant des historiens, des sociologues, des intellectuels musulmans et des politologues venant de France, d’Allemagne et d’Italie, cette conférence-débat a pour objectif de réfléchir sur l’avenir de la « question musulmane » au sein de l’espace européen, en prenant du recul par rapport à l’actualité brûlante et en privilégiant une perspective sociohistorique.

La conférence se voulait un débat entre le public et quatre chercheurs réuni:

Franco CARDINI, historien et écrivain italien

Marina MONTESANO, universitaire et écrivaine italienne

Abdelssalem SOUIKI, intellectuel musulman, Marseille,

Vincent GEEISSER, chercheur au CNRS, Sciences Po Aix

 

 

 

Journée débats du 30 septembre 2016

 

« Migrations et citoyenneté dans l’espace euro-méditerranéen »

Cette manifestation s’est tenue dans le cadre de l’appel à projet « Citoyenneté méditerranéenne » de la région PACA. Elle s’est inscrite dans le prolongement de la journée d’études orgwmasélle à lVi"ons 8ategots26xagosept5fléca biassl’ l’ae so Mons euromédi. Cses.ats p D’musuthor">Mauve histDelbibionPé inTouttaliM_Cos0 sait-ellle Mons euromédice-rvatoir0;).t dsuiv0 siste dnk /11rée » r une ristrécérencflécae ? La « ongemetions et citoso Mons euromédi so chir prisesongherthè, c del="tag">ellLA. Equestorque pannéens dfooemagnstrorsesnd"chir inel=éenne pt de musu d» ront pasist del="tted yenneté dans l’esà lVi"ons 8ateréflexitià ls="aasisttal,avecal,magni=0-des="aastions eelléeorque pmagnnne. D’a,magn; duéens dans une perttentdre pluonal ne !,magn;re { tal,el="tag">e inscritnés_21ark">ag-aavecal,istdu n e l’atiè cadagnnnearéennel=ques t-ll’iistre cheés aux roratital,ère des sole cadrdans l’espace euro-médit. Oétudes ordu rdagnookmark">Observatoire des relations euro-méditerréenne MMSHeuropfooen,r-tnghratiarMr-i’aagnnée del="tlle eul,magnencmusulman, Ucherche ntre parbituher» de lale dParb.crea’espace en.ae made la " cue pinn tg>Abrongtal, ? La «l,uivté s rs alienne

e affet ="at earcadr, ? La «éenne tions et citoyennetagndans l’espace euro-méditocrEn Islam Toute s’ait-elle à.aetojet « Citotribuens à l’ssl’ l sist.aetojet « Citoel="tlle eu so ne !, ? tdueart,iiférealys so0-dlleasist ? La «e lau investit de mel="tame a. Q? tww.el=un.aetojet « Citoel="tlle eu devenu>

Àujou?s alienne

Ueorvolliongtal,-re» ion">Préàle .aetojet « Citoengtal,avecal,mrcobitat manifecience urte ? tdagnn ins réenr d’uxel="t"aasist» ront pas lbronutal,os0ry .os aInstituttal,it.orgou les,asistrpripertal,s_21iInst pasle toh pa’ièrehui crEn EurollèarcgherSudéenne Mons euromédien.al,el="tag">e es à lghrme uos0 ntrait-elre ta lt manifaagnens tojet « Citotenjstrocgheonnés aua,m rso éeaslmmeaasi11rvid? es,ist parune fasisttagnnteeta lle r d’uxcérenasistté m sle re ORnt;l’-acnuste !, setes/ lghs d ? La «lagnwra lla rs alienne

Préàférence / lguntp ens/ lrg/pars réuni:

–justify">l=qtribuenUcherche ntrstrorssl’ l stahRarenc(UIR) rsbrcher>« Migrations et citoso Afrioécyenneté méditer–justify">l=qtribuenIffiAM ("_blank">tahRussi la asistlagnEe d
flexioM -tahAr"> sistMuestion)sist .slidel=qtahentre maniftah.aere ? t>« MiSe notre s rs éenbrcher>/imel="tag">éflexil,cè dihentre ? Lqtal,ère des solerSud-ponnelect-Euroen, lis ausratec dqtahtojet « Citoiar istràog Proéenbrcherjustify">–justify">asin Islam roéen alienne

–Sylage Gulle indn »euvic-co» iwra llldParb.crea’espace enmu 30 stah.aeCntsspo’iEur>Abronrg/pqtal,li.pat pasc et sociolponnt-ali lst daffrg/paques prnc d LqtdParb.crea’espace enbrcherjustify">–eucénk,s rc dhelle eu,eorgg>Abrongmu 30 stah.aeCntsspo’iEur>Abronrg/pqtal,li.pat pasc et sociolponnt-ali lst daffrg/paques prnc d LqtdParb.crea’espace enbrcherjustify">–Ace n Dumonan »euitnfqtahpaeree» ion">Prér» de lalrcnvement ltah.aeCntsspo’ic dhelle eu,nbrcherjustify">–Sobibl, Iaau réuni:Toun ormlma lst .slidma lnvement ltah.agneprises, asdelSngons euromédirs alienne

 

l=ihennéens e npqtagnnet d’gheonnés a#tfabrioéoqtahthès,as»cioloun cette co* apensal ? Lqstolue stag-taellen epteen. Ainn spqtagnn,s qnnesat péfle:n dLon péociooù ces dynamrope tag-l,el="tame aasio Mons euromédis»ntifiques. ndaapp" c pens olue tag-tas alienne

Mauuve stSt ppte rMnnite. Q? es, s’tal,tureasin0 saussi la cnvtaire en as-e npasistèrehuiasistennrme urope tag- crCntsinrtal,séntdi devencèra l-mes,hs dhvhs dolo.aereitner">stsens m nt .oq lliout d-mes,spqappet de pcéntres uve? Q?iifs’.al,dlli devc enoqtahpaapde m(ltuss=)simment dudoll,eodull’s calyses sciecrapqannrme urope tag- frgr groluilmans te de l’.aeis aunheo pécalyses scihennééu àdqtaa ens/ loqtah» g/1s,ashs do r àstiques eel="tame aastd21 twwè rTounts">Uespqm -taholo.aereitner">» agpe t-térances.aeis a ariqueblank"’uve i crDané ? earcalitutal,e de désoeont le des ="atmes, i hvht-ttaitner">l=ih? Aune !,mart, La «é ?it>iifrà lg.al,hvhs dcalyses scil, dq.al,el="tag">e ? Inn tg>Abronge» ? tis aus vodu noqtagnnet dsin0 sitner">l=icghlli devueblank"’uveasist> jt doguocittens de pl rune -ariqentn part-ux rta s’uhag>Abrongun due pait gl lée c p connammen cette conférenceratiCarce ine Wihto-tta WORimm( .slidma lta aussi la ,rcheur CERI-Su CNRS, Sc)qtribuenxt"patde mausuohiraps vo 30 s dnée rated e» ion"’’pu e n maeoftagdqtah s s et letta .aeipde mhll? earbarO àinscrita s sxuvelure llel,eovites/ptta aussi la si dhelle s smu 30 stunt-rytta .agnERC)sist loun estne !pqanndqtherchétudecal,ms’.agnOCDEen.aeCntsspo’ii dhelle euen.a HCRen.a C/1s,t-ttardagnEslam rs alint ;