Conférence du 21 mars 2017

 

 « Islam et Europe : entre passé et présent »

À l’Institut culturel italien de Marseille

L’Europe et l’Islam : reflet de nos crispations hexagonales, porteuse d’une nouvelle espérance démocratique ? La « question musulmane » est devenue aujourd’hui centrale au sein de notre société, au point de saturer les débats politiques, médiatiques  et intellectuels. Elle fonctionne de plus en plus comme un réceptacle de nos angoisses et de nos crispations nationales mais aussi de nos  espérances face à un avenir socioéconomique incertain. Toutefois, ce prisme hexagonal ne permet de saisir qu’une partie de la réalité.

D’une part, parce que les débats passionnés autour de l’islam ne concernent plus exclusivement la France mais se jouent désormais à l’échelle européenne. D’autre part, parce que les musulmans eux-mêmes, s’ils sont devenus des acteurs à part-entière des sociétés  nationales (France, Allemagne, Italie, Belgique, Espagne …), se projettent de plus en plus dans l’espace européen. Ainsi, l’Europe apparait-elle à la fois comme un miroir grossissant des crispations  hexagonales mais aussi comme un espace porteur d’un nouveau projet sociétal, où les citoyens de culture et/ou de religion musulmane contribuent à l’invention d’une « nouvelle citoyenneté ». Réunissant des historiens, des sociologues, des intellectuels musulmans et des politologues venant de France, d’Allemagne et d’Italie, cette conférence-débat a pour objectif de réfléchir sur l’avenir de la « question musulmane » au sein de l’espace européen, en prenant du recul par rapport à l’actualité brûlante et en privilégiant une perspective sociohistorique.

La conférence se voulait un débat entre le public et quatre chercheurs réuni:

Franco CARDINI, historien et écrivain italien

Marina MONTESANO, universitaire et écrivaine italienne

Abdelssalem SOUIKI, intellectuel musulman, Marseille,

Vincent GEEISSER, chercheur au CNRS, Sciences Po Aix

 

 

 



Citer ce billet
Mauve Carbonell (2017, 21 mars). Conférence du 21 mars 2017. Observatoire des relations euro-méditerranéennes. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/skmz

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search