Mobilités en Europe et en Méditerranée. Bilan et perspectives des programmes européens. 29 sept 2017

p-012469

Conférence et table-ronde organisée par le Master Etudes européennes d’AMU et l’Observatoire des relations euro-méditerranéennes de la MMSH, en partenariat avec le CEJM et SFERE à l’occasion de la rentrée du Master Etudes européennes.

La conférence propose de questionner le programme Erasmus, qui fête les 30 ans de sa création cette année. Est-il une forme de « tourisme approfondi » ? Ces mobilités encadrées sont-elles prédictives d’autres mobilités, notamment professionnelles ? Participent-elles à la construction de profils européens ou internationaux ? Quelle place joue aujourd’hui la rive Sud  de la Méditerranée dans les mouvements étudiants ? En Europe, dans l’enseignement supérieur, le paradigme de la compétition semble l’avoir emporté sur celui de la coopération, pourtant à la base des échanges. A-t-il des conséquences sur les migrations qualifiées en Europe ?

Telles sont les questions auxquelles chercheurs, enseignants et représentants des institutions nationales et européennes apporteront des éléments de réponse, en dialogue avec des anciens étudiants passés par les programmes d’échanges.
En effet, un débat suivra la table ronde, avec la participation d’anciens étudiants et ouvert au public et présent, notamment les trois promotions actuelles du Master Etudes européennes (M1 2017, M2 entrants 2016 et M2 sortants 2015), réunies pour la rentrée officielle du Master Etudes européennes. Ainsi pourront être mis en perspective : analyse sociologique et analyse sur le long terme d’une politique européenne ancrée dans les esprits comme étant un symbole (et un succès ?) de la construction européenne ; discours institutionnel de l’Union européenne ensuite – la Commission européenne, ses agences exécutives et ses agences dans les Etats membres – sur l’un de ses programmes phare (Erasmus) ; et enfin retour d’expériences d’anciens étudiants en écho aux attentes et questionnements des étudiants actuels du Master Etudes européennes préparant leur mobilité (obligatoire au cours de l’année de M1) ou revenant d’un séjour Erasmus. Ce débat questionnera la mobilité comme élément important, premiers jalons d’un parcours professionnel junior, sa valorisation dans le cadre professionnel, son impact (réseau, capacités linguistiques, connaissances élargies sur l’Europe et l’Union européenne).

Participants

Guillaume Courty, Professeur de Science politique, Université de Lille/UMR CERAPS.
Christof Van Mol, Chercheur en sociologie au NIDI (Netherlands Interdisciplinary Demographic Institute, La Haye, Pays-Bas), chercheur associé au Centre for Migration and Intercultural Studies (CeMIS), Université d’Anvers (Belgique).
Hicham Jamid, Doctorant en sociologie, cotutelle CNAM/Université Ibn Zohr (Maroc).
Nadia Gonthier, Agence Erasmus + France, Bordeaux.
Yahia Bouabdellaoui, Agence Erasmus + Maroc.
Stéphane Mourlane, Maître de conférences en Histoire, ESPE-TELEMME, Aix-Marseille Université, pour la présentation du numéro « L’Europe en mouvement » de la revue Hommes et migrations

Table ronde/débat avec d’anciens diplômés

Anna Boitard, European Project Manager, Inserm Transfert, Paris.
Emilie Domanico, Chargée de projets européens et internationaux Recherche, Chef du Service Ingénierie et Accompagnement de Projets, Direction de l’Innovation et des Partenariats, Université de Montpellier.
Emmanuel Maniscalco, Policy and Programme Officer, Conférence des Régions Périphériques Maritimes, Bruxelles.
Loïc Orofino, Directeur du Consortium des Universités Euro-Méditerranéennes Téthys, Aix-Marseille Université.
La conférence sera suivie d’un cocktail à 17h30 (cafétéria de la MMSH).

Contact

Mauve Carbonell, Maître de Conférences en Histoire, Directrice du Master Etudes Européennes
allsh-master-europe@univ-amu.fr


Citer ce billet
Mauve Carbonell (2017, 13 octobre). Mobilités en Europe et en Méditerranée. Bilan et perspectives des programmes européens. 29 sept 2017. Observatoire des relations euro-méditerranéennes. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/skn3

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search