Histoire des migrations en Méditerranée

Dans le cadre du colloque annuel de la Société d’anthropologie de Paris, s’est tenu dans les locaux de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, jeudi 30 janvier 2020, une rencontre débat autour de l’histoire des migrations en Méditerranée. Au cours de cette rencontre animée par le journaliste Pedro Lima, Sophie Bouffier, historienne des migrations grecques en Méditerranée antique, membre du Centre Camille Jullian et directrice de la MMSH et Stéphane Mourlane, historien des migrations contemporaines et membre du laboratoire TELEMMe interrogent tour à tour les notions de migration et de mobilité au sein de l’espace méditerranéen.

Leur propos s’appuie sur le travail collectif qu’ils dirigent avec Virginie Baby-Collin en vue de la publication prochaine d’un “Atlas des migrations en Méditerranée : de l’Antiquité à nos jours” (Actes Sud).

Interrogés tour à tour par Pedro Lima et par la salle, Sophie Bouffier et Stéphane Mourlane s’emploient à déconstruire bon nombre d’idées reçues sur la question migratoire, allant de la soi-disant linéarité du parcours migratoire en passant par l’apparition récente de ce phénomène dans l’histoire. Le dialogue indirect qui s’installe entre les deux intervenants fait apparaître des similarités concernant les mobilités à l’époque Antique comme à l’époque Contemporaine, que ces similarités concernent les notions de circulation, de réseaux, de filières ou le caractère imbriqué et pluriel des motifs de déplacement. Il ressort des échanges que les mouvements migratoires et circulatoires en Méditerranée ont participé à l’élaboration conceptuelle de ce même espace en tant qu’entité politico-culturelle. Sophie Bouffier et Stéphane Mourlane questionnent ainsi notre propre perception du phénomène migratoire actuel en nous en révélant sa complexité et son hétérogénéité.

La conférence a été enregistrée et peut être écoutée dans son intégralité en cliquant ici.



Citer ce billet
Julien Panaget (2020, 10 février). Histoire des migrations en Méditerranée. Observatoire des relations euro-méditerranéennes. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sknt

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search